Bonjour à tous,

Comment introduire les fruits dans son plan alimentaire (ne cherchez pas, vous ne m’entendrez jamais parler de régime!) quand on veut perdre du poids ? Lesquels ? Quelle quantité ? A quels moments de la journée ?

Ok … Voilà le deal : je réponds à toutes ces questions mais d’abord, vous oubliez tout ce que vous avez entendu dire ou ce que vous croyez savoir sur les fruits ! Tuez tous les préjugés à leur sujet et faîtes moi confiance, je vais vous dévoiler pourquoi vous pouvez et vous devez en consommer, même si vous désirez mincir … Après ces quelques lignes, j’aurai converti les plus coriaces comme ce fut le cas pour Isabelle, une de mes clientes qui depuis suit la Méthode Coach On Web les yeux fermés. Elle n’avait que 4 kilos à perdre et même sans être pressée, elle n’y parvenait pas. Alors elle prit une décision simple, dégager tous les sucres de son quotidien, fruits y compris … Résultats : aucune perte de poids déjà mais une énorme fatigue, suivie de celle qui l’accompagne toujours, une jolie baisse de moral.

Voilà ce qui l’a convaincue de remettre un peu de couleur dans son assiette.

LES FRUITS ET LE SUCRE

Bien entendu, je ne vais pas vous mentir, les fruits contiennent du sucre ! Mais pas le sucre dit « rapide » qu’on assimile souvent au glucose ou sucre blanc mais du fructose qui n’a pas du tout le même indice glycémique. En effet, ce dernier avoisine 10, pas au delà, donc le sucre contenu dans les fruits est loin d’être un sucre dangereux pour votre perte de poids. En revanche, l’indice glycémique du fruit en lui-même peut être légèrement supérieur à 10 en fonction de sa composition par exemple ou encore de sa matûrité mais en règle générale, ils restent tous quand même au-dessous de la limite haute à éviter. Pour vous donner un ordre d’idée voici la liste non exhaustive des fruits à indice glycémique moyen : abricot, melon, cerise, ananas. Et une liste de ceux qui ont un indice faible : pomme, pamplemousse, raisin, kiwi, poire, orange, banane (pas trop mûre) …

Premier argument qui fit vaciller Isabelle sur ses principes … Le sucre contenu dans les fruits n’est donc pas un sucre rapide … Continuons !

VITAMINES ET OLIGO-ÉLÉMENTS POUR LE CORPS

L’enjeu était de faire comprendre à Isabelle que la perte de poids obéit à des processus simples mais déterminés par des réactions chimiques qui nécessitent certaines substances, parfois en quantité infimes, que l’on ne trouve que dans les fruits (ou les légumes, je vous l’accorde). Ces mollécules, appelées communément vitamines ou oligo éléments, sont les précurseurs de toute une chaîne d’évènements physiologiques qui ne peuvent pas avoir lieu sans elles. De la combustion des graisses jusqu’à la régulation de votre rythme cardiaque à l’effort, vous avez besoin de ces substances. Les exclure de votre plan nutritionnel ralentirait donc considérablement les efforts que vous ferez. Ce serait comme essayer de faire fonctionner une machine avec le mauvais carburant.

De plus, à vouloir faire fonctionner votre corps sans ça (ou avec trop peu), vous le fatiguez considérablement et vous créez des carences qui sont responsables parfois de problèmes de santé et d’état de fatigue. De nombreuses études constatent même une forte baisse immunitaire en cas de régimes trop prolongés … Quel intérêt ?

Et c’est étrange, dès que j’ai réintroduit les fruits dans la diète d’Isabelle, tous les processus de perte de poids sont repartis et elle a gommé ses cernes …

VITAMINES ET OLIGO-ÉLÉMENTS POUR LA TÊTE

Qui dit fatigue chronique et carences dit forcément baisse de moral … Et bien sachez que les fruits ont une réelle influence sur votre bien-être psychologique !

Les bananes par exemple, sont riches en tryptophane, un précurseur de la sérotonine, une hormone relaxante qui améliore l’état émotionnel.

Les amandes contiennent entre autres, vitamines B, potassium, fer, cuivre et zinc, un anti-inflamatoire naturel qui permettrait la disparition de gênes chroniques ou aiguës telles que les tendinites !

Les fruits rouges améliorent la circulation sanguine et aident à lutter contre la sensation de jambes lourdes …

Bref, comme je le disais à Isabelle : à chaque problème sa solution, à chaque mal-être son fruit ! Quelle soit psychologique ou physique, chaque carence peut être comblée … A vous de trouver le capital fruit et légumes qui vous convient le mieux.

COMBIEN ? LESQUELS ? QUAND ?

Pour ce qui est de combien, je crois que l’ndustrie alimentaire vous rabat assez les oreilles avec ses 5 fruits et légumes par jour. Pour une fois, elle n’a pas tout à fait tort. Autorisez vous au moins 3 fruits et 2 sources de légumes par jour, même si vous êtes en perte de poids ! C’est sur les féculents qu’il faut jouer et sur les graisses ou sur le sel en trop, pas sur ces apports en micronutriments essentiels au bon fonctionement de votre corps !

Quels fruits consommer ? Tous ! Mais avec modération et surtout pas trop mûrs car l’indice glycémique augmente avec la maturité d’un fruit.

Quand ? Le mieux étant au petit déjeuner et en collation si vous ressentez une petite faim.

Dans un premier temps, quand j’ai réintroduit les fruits dans le plan alimentaire d’Isabelle, elle n’a pas contsaté de perte de poids immédiate (ça aurait été trop beau), mais je savais que c’était normal, il fallait que le corps comble toutes ses carences. Par contre la fatigue et les baisses de régimes avaient déjà disparues … ça commençait à agir ! Puis, une fois les vides remplis, la perte de poids à pu avoir lieu et les 4 kilos ont disparu en 4 semaines. Objectifs atteints !

Encore une fois, si vous voulez perdre du poids ne pensez pas qu’il faut manger moins, il faut manger mieux !

A plus,

bouton-pdp-blog

 

J’espère vous compter bientôt parmi les membres du site, à très bientôt !

Seb de Coach on web.


Retrouvez-nous aussi sur Youtube, Facebook, Twitter et Insta en un simple clic !

Cliquez pour accéder à la chaîne Youtube de Coach On Webfacebooktwitter insta Coach on web