Hey, salut à tous ! J’espère que vous êtes en forme !

Alors que nous sommes depuis peu en 2017, il y a encore des gens qui ont de très forts aprioris sur les compléments alimentaires.

Ce qui est le plus étrange, c’est que lorsqu’ils sont vendus en pharmacie pour palier aux petits problèmes de tous les jours comme une fatigue passagère ou des difficultés à s’endormir le soir, ça ne pose aucun problème. Vitamines C ou B, Magnésium, produits amincissants ou complexes détoxifiants fleurissent de plus en plus sur les étagères des commerçants de la santé. Mais quand les mêmes molécules sont exposées dans un magasin réservé aux sportifs, là on entend de tout : « C’est du dopage ! »; « C’est pas naturel ! »; « C’est de la triche ! » et je ne vous cite là que les critiques les plus modérées, au cas où des enfants nous liraient…

Vous allez voir dans cet article, que non seulement les compléments alimentaires peuvent être entièrement naturels mais qu’ils sont aussi parfois bien plus sains que vous ne le pensez et qu’ils ne s’adressent pas uniquement aux sportifs confirmés, loin de là.

Vous allez comprendre pourquoi et comment vous pouvez les utiliser pour vous sentir mieux, moins fatigué et aussi avoir plus de résultats sur votre transformation physique.

En effet, vous pouvez aujourd’hui trouver des compléments alimentaires entièrement bio, issus de plantes dont la substance active a été extraite à froid pour en conserver un maximum de bienfaits. Plus de chimie, de colorants, de conservateurs ou de « choses bizarres » à l’intérieur pour ceux qui éprouvaient un peu de réticence envers tous les noms barbares que l’on peut lire sur les étiquettes classiques.

Et les effets restent les mêmes, construction et développement du volume musculaire, sèche adipeuse, pré ou post-workout, complexes vitaminés pour retrouver votre énergie et votre tonus, en poudre, en barres, en gélules … Bref, vous avez un large choix comme vous pourrez le découvrir sur le catalogue du site Force Ultra Nature, par exemple.

En réalité, l’homme n’a rien inventé. Tout est déjà dans la nature ! Il a simplement reproduit ce qu’il y a trouvé de manière chimique et industrielle pour des raisons de rentabilité et de coût de production mais aujourd’hui, quand on voit avec le recul la toxicité de notre alimentation, peut-être est-il temps de revenir à des choses un peu plus proches de nous…

Vous allez comprendre au fil de cet article, l’intérêt des compléments alimentaires naturels et vous pourrez ensuite choisir ceux qui conviennent le mieux à votre corps et aux objectifs que vous vous êtes fixés. Suivez le guide …


Les protéines

 

Lorsque vous faîtes du sport, que vous soyez en perte de poids ou en prise de masse,  le processus reste la même : vous détruisez à chaque séance une certaine quantité de protéines qui constituent vos fibres musculaires. Afin de pouvoir reconstruire votre muscle, vous devez donc avoir un apport un peu plus élevé en acides aminés, contenus dans les protéines, qu’une personne sédentaire. 

Pour bien comprendre ce phénomène, vous pouvez consulter l’article : accélérez votre prise de masse en comprenant comment elle fonctionne, sur le plan du fonctionnement musculaire, il est valable également si vous désirez savoir comment tonifier certaines parties de votre corps.

Avant tout, je tiens à clarifier une chose importante. Vous aurez peut-être l’impression, au cours de ce chapitre que je fais l’éloge des protéines végétales au détriment des protéines animales, voulant surfer sur la vague végan du moment.

Sachez donc que je ne suis pas du tout végétarien ! Je mange de la viande, rouge et blanche, du poisson, des oeufs … D’abord parce que j’aime ça ! Et ensuite parce que c’est imprégné dans ma culture alimentaire.

Les lignes qui suivent n’ont donc pas pour vocation de vous faire arrêter de consommer des protéines animales. Chacun a le droit d’avoir son propre mode nutritionnel et c’est très bien comme ça ! D’ailleurs, dans les programmes personnalisés de la Méthode Coach On Web, comme je m’adapte toujours aux habitudes alimentaires de mes clients, il y a très souvent de la viande ou du poisson.

Mais, plus on approfondit ses connaissances dans le domaine diététique et plus on se rend compte que les lobbys agro-alimentaires sont à l’origine d’idées fausses concernant les protéines.

Pour pouvoir a ses besoin en acides aminés, l’homme a bien plus souvent recours au protéines provenant des plantes : « Au niveau mondial les protéines provenant des produits d’origine végétale couvrent une part majoritaire des besoins en azote et en acides aminés de l’homme. Cependant des différences importantes existent entre pays développés et en voie de développement et on constate que l’augmentation du niveau de vie s’accompagne d’une augmentation de la consommation de protéines du fait principalement d’une augmentation de la consommation de protéines animales. » dossier scientifique de l’ifn n° 9 bis, les proteines.

protéines végétales Coach On Web

C’est simplement parce que les protéines animales sont devenues un produit de luxe, que les campagnes de marketing les mettent en avant et les vendent mieux que les autres mais la réalité est toute autre.

On trouve aussi, au cours des recherches, surtout sur internet, que les protéines végétales sont moins « complètes » que celles animales. Et c’est loin d’être vrai ! Elles le sont au moins tout autant… Les études qui ont été faîtes par le passé sur les aminogrammes des végétaux pointaient une déficience sur certains acides aminés mais c’était simplement du au fait que le panel des sources de protéines n’était pas suffisant.

Si vous ne vous nourrissez que de soja par exemple, bien évidemment vous n’aurait pas tous les nutriments nécessaires à la formation des milliers de protéines qui sont indispensables au fonctionnement de votre corps. Mais c’est exactement pareil si vous ne consommez que du boeuf. La variation est essentielle, d’un côté comme de l’autre.

De plus, les sources de protéines végétales viennent majoritairement sans apport de lipides saturés, nocifs à longs termes dans une alimentation équilibrée. Il est donc plus facile de réguler ses apports de graisses quand on ajoute un peu plus de lentilles ou de pois dans son alimentation, par exemple.

Ensuite, on a souvent dit que la digestibilité des protéines végétales était moindre mais c’est aussi incomplet comme affirmation. En délaissant certains aliments, on en oublie leur modalité de consommation.

Pour reprendre l’exemple des lentilles ou des pois chiches, si vous les cuisez tels quels, effectivement, vous n’allez pas pouvoir en tirer le maximum d’acides aminés. Mais c’est parce que ce sont des denrées qu’il faut faire tremper 24 heures dans l’eau pour les « activer » avant des les faire cuire.

Nos grand-mères savaient cela mais encore une fois, le fait de devoir produire plus et plus vite pousse les industriels à sauter cette étape, rentabilité oblige. Et par conséquent, on met les protéines végétales sur le banc des accusés.

Encore une fois, souvenez-vous que je ne suis pas végétarien. Mais en revanche, je ne suis pas insensible à l’injustice et je ne peux pas laisser dénigrer autant d’aliments sains et propices à transformer votre corps sans rien dire ou essayer de rétablir la vérité.

Quand on parle de digestibilité des protéines végétales, il faut également considérer les associations alimentaires. Certaines d’entre elles sont indispensables à une assimilation correcte des acides aminés contenus dans les végétaux.

Vous savez certainement que la vitamine D est nécessaire pout fixer le calcium dans l’organisme. L’un ne va pas sans l’autre ! Et bien c’est exactement la même chose pour les protéines végétales. Si votre alimentation ne contient pas suffisamment de micro-nutriments pour les fixer, vous n’y arriverez pas.

Voici une liste non exhaustive de quelques aliments végétaux qui contiennent le plus de protéines (super-aliments exclus) avec un indicatif de cette teneur pour 100g consommés :

  • fèves (26g)
  • lentilles (25g)
  • pois cassées (24g)
  • pois chiches (19g)
  • avoine (17g)
  • seigle (14g)

 

Et il y en a encore une infinité ! En terme de source de protéines végétales, vous ne pourrez pas dire que vous n’avez pas le choix !

Pour conclure, vous êtes libres de faire absolument ce que vous voulez mais si vous me demandez s’il existe une alternative à la consommation de viande ou de produits animaliers, je vous réponds oui, sans hésiter.

Et il en va de même pour les compléments alimentaires. Aujourd’hui, on trouve de plus en plus facilement des sources de protéines végétales pour supplémenter une nutrition sportive. 

Le plus souvent, ce sont des protéines issues des pois, de la citrouille, du chanvre ou du riz. Le mode d’extraction à froid permet une conservation idéale de toutes les qualités nutritives et aussi une meilleure assimilation pour vos muscles, et l’éthique de ce genre de sites ne propose souvent que des produits bio et de haute qualité. Vous pourrez voir la variété et le choix disponible dans la gamme Eden Origine  par exemple en cliquant sur l’image ci dessous et vous serez surpris de voir que les prix ne sont pas forcément plus élevés que pour les compléments « classiques ».

Capture d’écran 2017-02-08 à 14.03.46

Je vous laisse découvrir l’ensemble du choix dont vous disposez concernant les compléments protéinés d’origine végétale :

 

Faîtes votre choix !


Les omégas 3

 

Les omégas 3 sont des acides gras poly-insaturés, c’est-à-dire qu’ils contiennent sur leur chaîne moléculaire plusieurs doubles liaisons atomiques ce qui permettra au corps de les transformer plus facilement en ce dont il a besoin pour la suite.

Ils interviennent à presque tous les étages de votre organisme : peau, cerveau, coeur, foie et même sur votre humeur et votre moral. 

On sait aujourd’hui que les omégas 3 jouent un rôle prépondérant dans :

  • la prévention des maladies dégénératives du cerveau et du système nerveux
  • l’amélioration du comportement
  • l’entretien du système cardio-vasculaire
  • la lutte contre les pathologies inflammatoires chroniques
  • et la prévention des maladies auto-immunes et de l’insulino-résistance.

Et pourtant, la consommation d’oméga 3 est très souvent sous-estimée pour la santé alors qu’elle est primordiale ! Aujourd’hui, une large partie de la population mondiale est en dessous du seuil des apports recommandés de seulement 2 grammes par jour….

Et c’est valable également dans nos sociétés occidentales, alors que de nombreuses études ont démontré que même à très court terme, une simple augmentation de la consommation en omégas 3 pouvait suffire à diminuer sensiblement les maladies cardio-vasculaires et tous les risques associés.

Quand je vous dis que l’alimentation est à la base de tout ! « Que ton alimentation soit ta première médecine. » Hippocrate.

huile oméga 3 coach on web

Les omégas 3 sont en réalité une « famille » d’acides gras poly-insaturés qui comprend l’EPA (acide éicosapentaénoïque), le DHA (acide docosahexaénoïque) et l’ALA (acide alphalinolénique). On ne rentrera pas dans les détails chimiques qui n’ont que peu d’importance pour la compréhension de cet article mais comme on entend de plus en plus souvent parler de l’ALA, maintenant, vous savez ce que c’est précisément.

Votre corps n’est pas capable de synthétiser ces molécules là, c’est pourquoi on les appelle des acides gras « essentiels » : vous devez en avoir dans votre alimentation. On trouve généralement l’EPA et le DHA dans les poissons, surtout les poissons d’eau froide comme la saumon, les anchois ou les sardines et l’ALA dans les algues et les plantes.

En effet, de nombreuses plantes contiennent beaucoup d’omégas 3 et elles sont complètement délaissées dans notre alimentation moderne. Ce sont ces plantes là que vous pourrez retrouver sous forme de compléments alimentaires sur le site Force Ultra Nature soit directement sous leur forme originelle, comme les graines de chia, ou alors sous une forme plus pratique à consommer comme la spiruline par exemple.

Dans cette logique, toutes les huiles végétales contiennent également une bonne quantité d’omégas 3, c’est le cas de l’huile d’olive que tout le monde connait, de l’huile de colza également mais aussi de l’huile de noix, de noisettes… etc.

Ne fermez pas vos horizons gastronomiques et gustatives en vous limitant à un seul type d’acides gras pour assaisonner vos plats, d’abord parce que la variation permet à votre organisme d’avoir des apports différents et donc de profiter de tous les bienfaits d’un aliment, et ensuite parce que vous serez ainsi à même de faire connaître à votre palais des saveurs dont il n’a pas forcément l’habitude. Deux bonnes raisons de varier les plaisirs.

Les graines de lin sont aussi une très bonne source d’omégas 3 mais attention cependant, l’huile de lin ne doit pas servir pour la cuisson ! Sinon les acides gras se transforment en acides gras trans, néfastes pour votre santé.

Et enfin, petite exception (qui selon l’adage, confirmera la règle), les graines de chanvre contiennent elles un acide gras particulier, le SDA (acide stéraidonique) très facilement assimilable par votre organisme.

Si la consommation régulière de poisson permet effectivement d’avoir un apport suffisant en omégas 3, vous pouvez voir qu’il existe bien d’autres sources où vous allez pouvoir puiser pour vos besoins en « bonnes graisses ».

Néanmoins, si vous avez la peau plus sèche que d’habitude, si vous faîtes des tendinites à répétition ou que vous avez des trous de mémoires fréquents, ce sont peut-être les symptômes d’une légère carence en acides gras essentiels et il faut y palier rapidement. Que ce soit par l’alimentation ou avec les compléments alimentaires, ça, à vous de choisir mais ne laisser pas trainer, votre corps a besoin de ces molécules là pour fonctionner à plein régime !

Voici ce que vous propose (entre autre) notre site partenaire en terme d’omégas 3 bio et crus :

 


 

Les vitamines, minéraux et oligoéléments

 

Lorsqu’on se remet au sport après un temps de coupure, qui pour certains ressemble plus au grand canyon, on a parfois du mal à suivre le rythme, surtout en hiver, quand la luminosité est faible, le temps d’ensoleillement relativement court et la température moins élevée. Ce sont des facteurs qui ont tendance à affaiblir notre corps en lui demandant beaucoup plus d’efforts pour rester en équilibre qu’à la belle saison.

Quand on ne manque de rien, pas de problème. La saison froide est une formalité. Mais il suffit d’être légèrement carencé en vitamines, en minéraux ou en oligo-éléments pour se sentir fatigué constamment et avoir l’impression de ne pas pouvoir avancer. 

Et pourtant, ces molécules là, qu’on appelle micro-nutriments, ne sont à apporter à votre organisme que de manière infime. Mais cette quantité, si petite soit elle, est indispensable pour vous maintenir en forme !

légumes coach on web

Voici un tour d’horizon des principaux micro-nutriments et de leurs fonctions dans l’organisme, à commencer par les vitamines :

  • la vitamine B1 (thiamine) : Vous la trouverez dans les légumineuses, tout ce qui est pois, lentilles et haricots type flageolet, les graines et grains entiers et la viande de porc. Elle intervient notamment dans le métabolisme des glucides et permet soit de le stocker sous forme de glycogène dans les muscles et dans le foie, soit d’y puiser pour vos besoins en énergie lorsque vous faîtes une séance.
  • la vitamine B2 (riboflavine) : elle aussi se trouve dans les légumineuses et graines entières mais aussi dans le blanc d’oeuf, le poisson et la volaille et participe aussi à certaines étapes de votre métabolisme énergétique.
  • la vitamine B6 (pyridoxine) : Elle est très présente dans les légumineuses et les céréales. Les viandes maigres en contiennent aussi. Son rôle est principalement la transformation des acides aminés en protéines mais elle intervient également dans la formation des anticorps et de l’hémoglobine.
  • la vitamine B12 (cyanocobalamine) … Cette molécule là est un vrai casse-tête pour les végétariens et végétaliens ! En effet, on trouve deux sortes de vit B12 dans la nature, la forme active, assimilable par votre organisme et la forme inactive, inutilisable. On ne trouve de bonnes quantités de cette vitamine active que dans les viandes ou les produits animaliers comme le lait ou les formages. Même les micro-algues, ces super-aliments dont je vais bientôt vous vanter les mérites, n’en contiennent que sous sa forme inexploitable par votre corps. Attention, je ne dis pas que les légumes ou les fruits n’en contiennent pas ! Mais pas suffisamment pour combler l’apport journalier recommandé … Elle intervient entre autre dans la formation et la maturation des globules rouges. Ainsi, si vous pensez qu’il vous manque un peu de vitamines B12 (LIER !!!!!!) vous pouvez toujours la trouver sous sa forme active en complément.
  • la vitamine C (acide ascorbique) : vous en trouverez dans les agrumes, c’est connu, mais ils sont loin d’être ceux qui en contiennent le plus comme on pourrait le croire. Vous ferez bien plus facilement le plein avec des kiwis, des poivrons et même … du persil frais ! Et vous pouvez toujours faire une petite cure si jamais vous vous sentez un peu à plat : vitamine C en complément bio.
  • la vitamine A (rétinol) : on la trouve dans énormément de légumes verts (du moins son précurseur, ce qui chimiquement parlant, revient à peu près au même) et les produits laitiers. C’est elle qui est la garante de la santé de vos yeux et de tous les tissus épithéliaux de votre organisme.
  • la vitamine D est au même titre que la vitamine B12, un peu à part… Il existe des aliments qui en contiennent comme les foies de poisson ou les produits laitiers mais il n’est pas vraiment nécéssaire d’avoir un apport en vitamine D, sauf carence extrême. En effet, c’est une molécule produite naturellement par notre corps durant une exposition à la lumière du soleil. Voilà qui met tout le monde d’accord, végétariens, végétaliens, carnivores … Vous voulez booster votre taux de vitamine D, sortez ! En revanche, l’hiver, ou dans les régions nordiques, l’ensoleillement n’est parfois pas suffisant pour faire monter la jauge au bon niveau et une carence peut alors se produire, d’où l’existence de compléments. Mais je vous rassure, nous avons été conçu pour palier à cela temporairement, simplement, n’hésitez pas à prendre le soleil dès que vous le pouvez pour toujours rester dans les quantités de vitamine D propices à une bonne santé car elle joue de nombreux rôles notamment dans la croissance et l’assimilation du calcium. Toutefois, voici un lien si vous décidez de complémenter en vitamine D.
  • la vitamine E (tocophérol) : vous la trouverez dans les grains entiers, les légumes verts (surtout les plus feuillus) mais aussi dans la plupart des huiles végétales. C’est un puissant antioxydant qui empêche les dommages des membranes cellulaires… Rien que ça !
  • la vitamine K : elle est présente dans les légumes verts, les céréales et la viande. Sa principale fonction étant de jouer un rôle dans la coagulation du sang.

Allez, je vous laisse reprendre votre souffle et on passe aux minéraux :

  • Le calcium : on en trouve dans les légumes verts, les légumineuses, les oléagineux et les produits laitiers. Vous connaissez tous son importance pour la formation des os et des dents mais il est aussi un acteur indispensable de la transmission nerveuse et par conséquent de la contraction musculaire. Voici le complément équivalent sous sa forme bio : calcium bio.
  • Le potassium : il est lui présent dans le poisson, les céréales, de très nombreux fruits comme la banane mais aussi la viande et les produits laitiers. Lui aussi concourt à la transmission de l’influx nerveux mais aussi à l’équilibre hydrique de votre corps tout entier ainsi qu’à son équilibre acido-basique. Il participe également, avec le magnésium à la synthèse protéique.
  • Le magnésium : vous le trouverez dans les grains entiers, les légumes verts feuillus, les légumineuses et les produits laitiers. Outre la synthèse des protéines, il active de nombreuses enzymes indispensables au bon fonctionnement de votre organisme comme les processus qui régule la récupération par exemple. Vous pourrez trouver des compléments de magnésium simples mais aussi des complexes sous la forme de graines germées activées qui sont la source la plus naturelle de très nombreux nutriments : graines d’orge germées.
  • Le fer : il est un constituant de l’hémoglobine et participe donc à la circulation de l’oxygène dans le sang et au fonctionnement des filières énergétiques. On le trouve dans les légumes verts feuillus, la viande, les légumineuses et les grains entiers.
  • Le zinc : c’est un des minéraux que l’on trouve le plus dans de nombreux aliments. Il est le précurseurs de plusieurs enzymes mais agit aussi sur la cicatrisation, d’où son importance pour une bonne récupération.

Source : « Biologie », Campbell.

Bien entendu, la nature à tout prévu et vous pourrez trouver tout ce dont vous avez besoin dans une alimentation saine et variée, mais vous pouvez aussi vous simplifier la vie avec les compléments alimentaires bio qui, à l’instar de Dame nature, ne vous proposerons que des substances actives issues directement des fruits, des légumes ou autres qui les contiennent à l’origine.

La vitamine C proviendra de l’acérola biologique par exemple, un fruit dont la teneur en micro-nutriments est exceptionnelle et jamais d’un procédé chimique ou industriel.

C’est ça la force de ce type de compléments, toutes les qualités nutritives sont conservées au maximum, rien n’est dénaturé et surtout, rien n’est ajouté. Pas de conservateurs, pas de colorants, pas d’arômes chimiques ou d’exhausteurs de goût ! 


 

Les super-aliments

 

C’est quoi un super-aliments ? Un aliment qui aurait des super pouvoirs ? Un peu comme superman ? Ben … Exactement !

Chaque aliment contient une certaine proportion de micro-nutriments, dont nous venons de parler. Et pour atteindre les quantités de vitamines et minéraux dont vous avez besoin chaque jour, vous devez en consommez plusieurs et de plusieurs type.

Par exemple, une banane contient du potassium mais il en faudrait plusieurs pour maintenir constant votre taux de potassium corporel. Et de plus, vous n’auriez ici que votre apport en potassium (pour parler de façon très schématique) ce qui n’est pas grand chose au vu des nombreuses micro-molécules dont votre corps a besoin chaque jour pour fonctionner au maximum de ses capacités…

Et maintenant si je vous disais qu’il existe des aliments qui sont tellement chargés sur le plan nutritionnel qu’ils pourraient vous apporter presque tout ce dont vous avez besoin chaque jour, et à eux-seuls ? Vous me croiriez ?

super aliments coach on web

Laissez moi vous présenter quelques-uns des plus célèbres super-aliments dont une consommation régulière vous mettra à l’abri de la plupart des carences grâce à leur haute teneur en antioxydants :

  • Les algues, herbes et graines germées : vous connaissez peut-être de nom la spiruline, une des algues de la famille des super-aliments. Mais il en existe également une autre, la chlorella, dont la teneur en vitamines, minéraux et oligo-éléments est différente mais tout aussi intéressante pour votre bien-être physique et psychologique car rappelez-vous que les micro-nutriments et les omégas 3 peuvent également agir sur votre humeur. Vous pouvez également consommer des graines germées qui sont une véritable source de vitalité pour votre organisme ainsi que des jus d’herbe d’orge ou de blé. Alors je sais, on sort ici un peu des sentiers battus et des apports dont vous avez sûrement l’habitude… Des jus d’herbe ? On est pas des vaches quand même ! Et pourtant si je vous propose une salade verte, du basilic, du persil, de la coriandre ? Là c’est ok pour vous ? Et si on parlait de la menthe que vous mettez dans vos mojitos l’été… Alors vous voyez ? Dépassez vos aprioris sur ce type de compléments et essayez si vous en ressentez l’envie ou le besoin pour vous faire une idée. Et on va terminer avec certaines herbes (et  racines) qui ont de telles propriétés bénéfiques pour le corps qu’elles sont elles aussi classées parmi cette catégorie : l’aloé vera, l’anis, le ginseng, le gingembre ou encore le curcuma, véritable remède préventif contre un tas maux à lui tout seul.
  • Les fruits : Idem pour les fruits classés dans les super-aliments, dont les plus connus sont les baies de goji. Là, je vous sens déjà plus dans votre assiette (sans mauvais jeu de mots) ! Sachez que si vous voulez varier, il y en a d’autres : baies d’Açai, cacao pur, grenade, canneberges… Et j’en passe !
  • les inclassables : et maintenant viennent ceux qui sont aussi de véritables trésors pour votre santé mais qui sont les rebelles des super-aliments parce qu’ils refusent de rentrer dans des cases. Et pourtant, vous en avez certainement déjà entendu parler : la gelée royale, le pollen, le miel… etc.

Et encore une fois, vous pourrez trouver tous ces super-aliments sur le site Force Ultra Nature, soit sous la forme d’origine, tel que vous pourriez tomber dessus en pleine nature, soit sous une forme plus pratique ou plus facilement consommable ou encore sous leur forme « active » (voir l’explication de la vitamine B12 entre autres).

C’est le cas par exemple de la spiruline que je consomme très régulièrement pour ses nombreux bienfaits sur le tonus général et l’apport en protéines et en omégas 3 de qualité. En réalité, elle remplace les acides aminés que je prenais autrefois dans les compléments alimentaires classiques.

Mais si je suis fan de ce qu’elle m’apporte, je peux vous assurer que vous n’avez pas envie de la goûter sous sa forme naturelle ! La spiruline est une micro-algue qui a un goût de … Enfin, je vous laisse essayer et me dire ce que vous en pensez ! Pour ma part, la solution comprimés me va très bien !


 

Pourquoi les compléments bios et pas les autres ?

 

J’espère que vous avez moins d’apriori sur les compléments alimentaires maintenant que vous savez qu’on en trouve des 100% bio.

Je ne vous cache pas, qu’on long de ma carrière, de sportif comme de coach, j’ai longtemps utilisé des produits plus classiques, que l’on trouve dans les boutiques pour sportifs ou sur internet mais maintenant que je suis passé à ce type de suppléments, je ne reviendrai pas en arrière.

Une fois n’est pas coutume, je vais vous parler un peu de moi et de mon expérience, celle qui m’a fait opter pour ce type de nutrition là et pas un autre. Mais encore une fois, je n’oblige ou ne juge personne ici. Chacun est libre de choisir son propre mode alimentaire et heureusement, d’ailleurs !

En revanche, j’avais remarqué que moins je consommais de lait, ou de produits dérivés et mieux je me portais. J’avais les articulations moins douloureuses à l’entrainement et beaucoup plus de facilité à récupérer après une grosse séance. J’ai donc commencé à chercher un site pour compléments alimentaires avec des sources de protéines végétales et je suis tombé sur Force Ultra Nature qui proposait beaucoup plus de choix que je ne m’y attendais et surtout à des prix très abordables pour des produits de cette qualité.

De plus, cela convenait parfaitement à l’éthique que je m’étais fixé : manger plus sain, plus naturel et bio. En navigant sur le site, je me suis alors rendu compte de l’étendue des compléments qu’il proposait et j’en ai tout de suite essayé plusieurs.

Aujourd’hui, convaincu de leur sérieux et de leur implication dans la volonté d’améliorer la nutrition des gens, ils sont devenus des partenaires et je tenais à vous en faire profiter. Comme de nombreux clients qui suivent les programmes personnalisés sport et nutrition de Coach On Web, si vous faîtes le choix de vous servir chez eux, vous pourrez bénéficier de 10 % de réduction sur l’ensemble des compléments grâce au code promo : COACHONWEB. Un petit cadeau de ma part pour vous aider à avancer plus vite vers les objectifs que vous vous êtes fixés !

Maintenant, si vous avez des questions précises sur les compléments alimentaires ou sur tout autre sujet relatif à votre transformation physique, vous savez que vous pouvez me les poser directement par mail, après inscription gratuite à la newsletter de ce blog ou via le site de Coach On Web : www.coach-on-web.com.

Vous bénéficierez également de nombreux autres avantages comme l’accès aux vidéos réservées aux membres et la possibilité d’obtenir votre programme d’entrainement et de nutrition entièrement personnalisé… 

Je vous dis donc à très bientôt !

Seb de Coach On Web.

bouton-pdp-blog

bouton-pdm-blog


Et retrouvez Coach On Web sur Facebook ou sur Youtube.