Hey ! Salut à tous, j’espère que vous êtes en forme !

C’est la rentrée… Et comme tous les ans, vous allez mettre en place de bonnes résolutions pour reprendre le rythme après les vacances. Un peu comme pour le premier Janvier.

Mais combien de temps vont-elles tenir ?

Sûrement plus longtemps que vous ne le pensez, si vous prenez le temps de lire ce qui suit …

Nous n’allons pas revoir ce qu’il faut faire comme activité physique ou décortiquer ce que vous devez manger pour perdre du poids le plus rapidement possible. Vous avez déjà toutes les vidéos Youtube, celles réservées aux membres et les articles du blog pour cela.

On va plutôt s’arrêter un moment sur les erreurs « comportementales » qui bloquent votre perte de poids. Certaines choses que vous faîtes, peut-être même sans vous en rendre compte, et qui ralentissent votre progression. Même si vous êtes dans les clous pour le sport et l’alimentation.

Ces trois erreurs concernent :

  • la pesée,
  • le temps,
  • la comparaison.

« Comment est-ce que cela pourrait avoir un quelconque impact sur mes kilos en trop ? »

C’est ce que nous allons voir immédiatement !

Mais d’abord, vous allez devoir me croire sur parole (et je vous promets de tout vous expliquer en détail après) quand je vous dirai que le stress est un puissant frein à toute transformation physique.

Plus vous stressez, moins le corps peut faire ce qu’il doit faire. Et c’est valable à tous les niveaux : psychologique, émotionnel, métabolique, physiologique… Certains d’entre vous ne le savent déjà que trop bien !

Mais nous y reviendrons plus tard. Pour le moment, voyons ensemble pourquoi et comment ces trois erreurs peuvent engendrer du stress et bloquer votre perte de poids.


Les 3 erreurs qui vous empêchent de perdre du poids 1

LA PESÉE

ARRÊTEZ DE FOCALISER SUR LE POIDS, SOUVENT, IL VOUS MENT.

Bien entendu, si vous voulez mincir, vous allez devoir vous peser régulièrement pour voir comment vous évoluez. Le poids est un paramètre important pour faire le point.

Mais c’est (très) loin d’être un paramètre absolu !

Il arrive très souvent que les personnes qui suivent les programmes personnalisés de Coach On Web voient leur silhouette s’affiner sans que les variations de poids ne soient aussi importantes qu’elles ne le pensaient.

Pourquoi ?

Parce qu’en ayant la bonne activité physique, elles modifient aussi leur composition corporelle et tonifient leurs muscles. Le tissu musculaire étant beaucoup plus dense que le tissu adipeux, quand l’un se construit mais que l’autre fond, le chiffre sur la balance ne descend pas aussi vite qu’on pourrait le croire.

Pourtant les résultats visuels sont là ! Et c’est bien ça le plus important non ?

Si vous voulez perdre du poids, c’est bien pour que l’on vous trouve plus svelte dès le premier regard, pas  pour qu’on vous demande votre poids, pas vrai ?

Apprenez donc à ne pas trop focaliser sur votre poids en lui-même. Mais essayez de prendre en compte plusieurs paramètres simultanément. Ils vous disent tous que vous êtes sur la bonne voie et vous ne les écoutez même pas …

  • Votre reflet dans le miroir est de plus en plus flatteur.
  • Vous commencez à flotter de plus en plus dans vos vêtements.
  • Vous êtes moins fatigué(e) et vous vous sentez beaucoup plus en forme.
  • Vous avez moins de douleurs musculaires ou articulaires qu’avant …

Perdre du poids est un processus global. Essayez d’avoir un peu de recul sur tout ça et vous éviterez beaucoup de stress, ce qui accélérera votre progression.

ARRÊTEZ DE VOUS PESER TOUT LE TEMPS !

Autre erreur souvent commise : se peser tous les jours.

Je comprends que vous ayez envie de voir les résultats le plus vite possible et qu’après une journée sérieuse en nutrition, vous vouliez voir le lendemain, à jeun, combien vos efforts ont payé.

Mais attention… C’est le genre de relation passionnelle qui peut vous amener à haïr votre balance. Tout excès est mauvais.

Le corps ne réagit pas aussi simplement que cela. Il arrive qu’en fonction de ce que vous avez mangé la veille ou l’avant-veille, vous fassiez une toute petite rétention d’eau qui va masquer votre avancée.

Résultat, vous allez croire que vous n’avez rien perdu alors que vous avez été sérieux et il n’y a rien de pire pour la motivation. En chute libre, elle va générer du stress qui vous ralentira encore plus.

Bienvenu dans votre propre cercle vicieux.

Du recul, toujours du recul donc.

Laissez à votre corps le temps d’engranger quelques journées d’affilées et si elles ont été saines sur le plan nutritionnel et que vous avez bouger un peu, vous aurez forcément des résultats positifs.

Tous ceux qui suivent la Méthode Coach On Web vous le diront, depuis qu’ils ne font qu’une pesée par semaine, ils voient la différence. Et c’est d’autant plus facile pour moi de savoir ce qu’il y a à faire pour la semaine suivante…

Si vous continuez à vous peser tous les jours, voire même plusieurs fois par jour, et que vous changez de stratégie à chaque fois, comment laisser le temps à votre corps pour s’habituer et répondre positivement à quoi que ce soit ? Comment saurez-vous ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas ?

Moins de pesées, moins de stress, plus de résultats !

Passons maintenant à la deuxième erreur, le temps que vous accordez à votre perte de poids.

Les 3 erreurs qui bloquent votre perte de poids

JE VEUX PERDRE 10 KG EN 3 SEMAINES … OK !

C’est très bien d’avoir des objectifs précis. Et c’est encore mieux qu’ils soient ambitieux.  Ça prouve que vous êtes motivés et que vous avez confiance en vous.

Attention quand même au surplus de motivation, il faut aussi rester réaliste.

Plus vous allez vous fixer des objectifs élevés et difficiles à atteindre et plus vous risquez de générer du stress quand la deadline se profile à l’horizon et qu’il vous reste encore trop de poids à perdre.

Vous avez maintenant compris le principe. Plus vous paniquez, moins vous faites fondre le gras facilement…

Votre corps, comme toutes les créations de la nature a besoin de temps pour faire certaines choses. Se transformer en fait partie.

C’est vrai qu’aujourd’hui, avec la technologie du 21ème siècle, on a tellement l’habitude d’appuyer sur un bouton et d’avoir un effet immédiat qu’on en oublie parfois que tout ne fonctionne pas comme ça.

Vous pouvez tirer sur un arbre aussi fort que vous voulez pour le faire pousser, il ne grandira pas plus vite. Vous pouvez occuper toutes vos journées à fond pour ne pas voir passer le temps, elles ne dureront pas moins de 24 heures pour autant.

C’est exactement la même chose pour vous ! Laissez-vous le temps qu’il faut.

Accordez-vous un délai concret mais réaliste pour perdre le poids que vous devez perdre. Pas plus, pour ne pas vous endormir sur vos lauriers, mais surtout pas moins, pour ne pas être pris de court par le temps, paniquer, générer du stress et ralentir ainsi votre évolution.

N’accordez aucun crédit à toutes ces publicités qui fleurissent étrangement au bons moments de l’année et qui vous promettent des changements incroyables du jour au lendemain ou qui font l’apanage d’un nouveau produit révolutionnaire.

Leur seul effet est de vous faire douter de vous et de remettre en question vos capacités.

Vous êtes capable de bien plus que vous ne le pensez. Mais vous devez prendre le temps de faire les choses correctement.

D’abord pour qu’elles s’inscrivent dans la durée et que vous ne repreniez pas le poids que vous avez perdu.

Et ensuite pour que vous puissiez mincir sereinement, sans aucune prise de tête.

Les 3 erreurs qui bloquent votre pertre de poids

LA COMPARAISON AUX AUTRES

Ne jamais se comparer aux autres. Facile à dire, beaucoup plus difficile à faire !

On se trouve toujours des défauts quand on regarde autour de nous, on se dit que tel ou tel personne a réussi là où nous semblons échouer ou alors qu’elles vont beaucoup plus vite que nous.

On aimerait bien alors en faire autant… Que font ces personnes qu’on ne fait pas ?

Encore une fois, vous allez avoir besoin de recul !

Un être humain est un ensemble de nombreuses facettes : physique, intellectuelle, morale, spirituelle, professionnelle… etc. Vous ne pouvez pas juste comparer un corps lambda au votre car ce n’est qu’une toute petite partie de ce qu’il est.

Les aborigènes nous appellent « les drogués de la forme » et j’ai malheureusement tendance à croire que c’est vrai. Nous avons été formaté à ne plus voir que l’apparence des choses, comme si l’on pouvait juger un livre à sa couverture.

Chaque personne a son lot de contraintes et son propre mode de vie. Un travail, une famille, des amis et des problèmes personnels qui vont influencer sa perte de poids.

Elle n’aura peut-être pas vraiment de temps pour le sport ou beaucoup de difficultés à s’organiser pour manger correctement. On ne connait pas le vécu de chacun alors comment pourrions nous comparer ce qui ne l’est peut-être (sûrement) pas du tout !

Si vous ajoutez à cela toutes les différences métaboliques, physiologiques et énergétiques qui peuvent vous séparer de votre voisin de tapis, vous imaginez aisément que personne n’est identique. Encore moins de comparaison possible.

Vous ne devez pas essayer de perdre plus de poids qu’un autre, ou plus rapidement.

La seule personne que vous devez surpasser, c’est celle que vous étiez hier.

Sinon, vous trouverez toujours quelque chose de mieux ailleurs. Ce qui mettra à mal votre confiance en vous et votre motivation par la même occasion.

Vous risquez là encore de vous prendre la tête inutilement et de générer du stress. Dommage. Vous étiez certainement en train de progresser… À votre rythme peut-être,  mais chaque petit pas est une avancée, non ?

Attention, cela ne veut pas dire que ce que vous faites est forcément bien et qu’il ne faut pas garder l’esprit ouvert. Vous pouvez très bien prendre exemple sur ceux ou celles qui sont arrivés à de bons résultats et essayer de comprendre comment ils s’entraînent ou s’alimentent.

Je vous y encourage même car l’échange est toujours une bonne chose.

Mais gardez simplement en mémoire que vous êtes différent et que ce qui fonctionne sur une personne peut s’avérer complètement inutile sur vous. Il faut toujours adapter.

Et si vous ne vous en sentez pas capable, je suis là pour ça !

Vous connaissez la règle des 3 A ?

Elle est valable pour votre perte de poids comme pour beaucoup d’autres choses dans la vie de tous les jours… Lorsque vous voyez quelqu’un qui réussit quelque chose que vous voudriez vous aussi accomplir, pensez aux 3 A : Adopte, Adapte et Améliore.

  • Adoptez sa façon de faire (ses séances) et ce qu’elle met dans son assiette. Un mimétisme simple mais qui doit être couplé quasi immédiatement avec l’étape suivante.
  • Adaptez cela en fonction de votre physique, de vos possibilités et de ce qui vous convient le mieux. Les charges seront différentes, les temps de cardio ou de récupération aussi. C’est tout à fait normal. Les aliments aussi peuvent varier en fonction de vos goûts à condition de rester dans les mêmes familles. Il en va de même pour les portions.
  • Améliorez le tout en comprenant petit à petit ce qui fonctionne le mieux pour vous. Ce qui prend parfois un peu de temps mais qu’importe ! Vous êtes en train de construire quelque chose de durable et surtout de comprendre comment votre corps fonctionne. C’est la clé !

Nous avons donc fait le tour des 3 principales erreurs qui génèrent un maximum de stress.

Mais pourquoi le stress ralentit votre perte de poids ?

Les 3 erreurs qui bloquent votre perte de poids 3

LES EFFETS DU STRESS SUR VOTRE PERTE DE POIDS

Le stress ne fait pas que ralentir votre perte de poids. Il est capable de TOUT ralentir.

Il faut bien distinguer deux choses différentes : le stress aigu et le stress chronique.

LE STRESS AIGU

Le stress aigu est une réaction purement animale, instinctive et donc physiologique. Elle est l’héritage de l’époque où l’Homme devait se battre tous les jours pour survivre contre les animaux sauvages, le climat et les forces de la nature …

C’est une réponse immédiate à une réaction de danger. (On appelle cela la réponse combat / fuite)

L’hypothalamus, une glande située dans votre cerveau envoie un message hormonal qui va vous rendre prêt à l’action : battements du coeur en hausse, accélération de la respiration, tension des muscles …

C’est sûr, aujourd’hui, on est moins souvent en face d’un ours ou d’une meute de hyènes pour défendre son repas mais cette tension musculaire (et cet énervement) que vous ressentez lorsque vous êtes en retard à un rendez-vous important et que vous êtes bloqué dans les embouteillages, c’est du stress aigu.

À moindre dose, mais quand même.

Vous y penserez la prochaine fois… Cette petite décharge hormonale qui vous chauffe bien quand quelqu’un manque de vous rentrer dedans en voiture.

NB : il existe aussi une autre forme de stress aigu qui peut être positive. Si, si ! Je vous jure. On appelle ça l’eustress.

C’est cette sensation euphorique qui a les mêmes effets mais en plus agréable. Lorsqu’on vous fait une belle surprise, par exemple, ou que vous apprenez une bonne nouvelle.

Les réponses physiologiques sont les mêmes mais le contexte étant différent (pas de danger) la stimulation devient positive.

LE STRESS CHRONIQUE

Le stress chronique intervient lui quand les hormones du stress sont présentes de manière trop permanentes.

Je sais ce que vous allez me dire, on n’est pas toujours dans des situations désagréables ou dangereuses…. Et j’espère bien pour vous !

Mais il n’y a pas que les extrêmes qui peuvent stimuler ainsi votre hypothalamus. Avec le temps, les pensées négatives ont le même impact.

Des études ont démontré que le simple fait de penser à des expériences passées difficiles ou d’en parler à maintes reprises pouvait générer autant de stress que la situation elle-même.

C’est aussi le cas lorsqu’on demande à des individus d’imaginer les pires choses qui pourraient leur arriver. Bim ! Pic de stress ! Alors qu’en réalité, rien de tout cela n’est en train de se passer (et les probabilités pour que le pire arrive sont minces !).

C’est la raison pour laquelle la plupart des gens subissent un stress chronique. Parce qu’ils ressassent les expériences négatives passées ou qu’ils envisagent celles à venir.

Confucius disait : « Si tu regardes trop en arrière, tu seras dépressif. Si tu regardes trop en avant, tu seras anxieux. »

Et dans les deux cas, vous serez stressé.

ET LA PERTE DE POIDS DANS TOUT ÇA ?

Si les effets des hormones du stress aigu ont une raison d’être, le fait qu’elles persistent trop longtemps via le stress chronique va dérégler complètement votre organisme.

Les symptômes de ces dérèglements sont très nombreux :

  • maux de tête,
  • tension et douleurs musculaires,
  • fatigue,
  • brûlure d’estomac,
  • manque de motivation,
  • transpiration excessive,
  • instabilité d’humeur.

Et j’en passe …

Tous ces symptômes sont dus au fait que votre corps ne peut pas tout gérer correctement en même temps. Puisque vous le mettez en état de tension permanente, les autres fonctions vitales de bases sont ralenties.

Ce qui bien sûr est valable pour la fonte adipeuse et par conséquent, votre perte de poids.

Même votre réponse à l’exercice physique n’est plus optimale à cause du stress.

De plus, à long terme, l’excès de cortisol (une hormone du stress) dans votre organisme va engendrer de la rétention d’eau. De quoi bien masquer vos efforts et votre progression pour vous faire croire qu’elle est lente, voire inexistante… Super !

COMMENT SE DEBARRASSER DU STRESS ?

Il existe tout un tas de méthodes différentes pour se relaxer.

Les plus simples consistent à prendre du temps pour soi et avoir des activités qui vous apaisent : lire, écouter de la musique, se balader dans la nature … La nature a un effet très positif sur votre système nerveux, c’est scientifiquement prouvé.

Vous pouvez aussi pratiquer des protocoles respiratoires, ou de la médiation, qu’elle soit active ou passive : Vipassana, yoga, tai chi …

Et si vous aimez lire, je vous conseille « Le pouvoir du moment présent » d’Eckhart Tolle et « La fabrique des miracles » James R. Doty. Deux excellents ouvrages pour apprendre à lâcher prise et à prendre un peu de recul.

C’est un travail de fond que vous avez à faire sur vous et qui est personnel et c’est pourquoi je n’irai pas plus loin. Du moins dans cet article…

Mais pour ce qui concerne votre perte de poids, vous comprenez maintenant que moins vous allez vous prendre la tête, et plus vous allez faire fondre vos kilos en trop.

Arrêtez de focaliser sur votre poids, il n’est pas le seul indicateur de votre progression.

Laissez-vous du temps pour vous connaître et atteindre vos objectifs.

Ne vous comparez pas aux autres. C’est complètement inutile.

Et enfin, si vous avez des questions qui tournent sans réponse ou si vous avez besoin d’un coach rien que pour vous. Je suis là pour ça !

Pensez à vous inscrire gratuitement à la newsletter si ce n’est pas déjà fait, les vidéos réservées aux membres vous attendent.

Alors à très bientôt, j’espère !

Seb.

bouton-pdp-blog


Et retrouvez Coach On Web sur Facebook ou sur Youtube.

Capture d’écran 2017-09-19 à 14.58.33

Capture d’écran 2017-09-19 à 11.49.38